• Le Soleil a ses rayons
    que la raison ignore
    qui rend fous les petits garçons
    les papas, les pépés, les arrière-grands papis sur leur lit d'mort

    car si toutes mes filles sont jolies
    à la lueur d'une bougie
    - "c'est pas toi, c'est d'Sacha Guitry"
    Quand le soleil les révèle
    Elles sont encore plus belles

    Toutes ces beautés qu'on croise l'été,
    Où sont-elles, où sont elles?
    Toutes ces beautés qu'on croise l'été,
    Où sont elle en hiver?
    Hibernent-elles comme les marmottes?
    Ou se cachent-elles dans des grottes?
    Celà reste un mystère (bis)

    Si certaines plus téméraires
    n'attendent pas les premiers bourgeons
    pour sortir de leur tanière
    Laissant les mamans, les mamies, les nénés des mamas pendre au balcon

    La plupart attendent la fin avril
    pour ne pas s'enrhumer l'nombril
    - "C'est pas d'toi! c'est d'Karen Cheryl"
    - "André Bourvil"
    - "Philippe Lavil"
    - "Talon Achille!"
    Pour les voir en jupe à vélo... (faut attendre qu'il fasse beau)
    - "c'est pas d'Jacques Anquetil?"
    - "Non c'est d'Bernard Hinault" (dit "le blaireau")

    Il parait qu'les femmes de Mammouths
    Par un étrange excès de pudeur
    Gardaient leur fourrure même en Août
    Elles boudaient les bodys, complexées d'déborder en débardeur

    Elles disparurent sous l'effet de serre
    Au milieu de l'ère quaternaire
    - "c'est pas d'toi, c'est dans l'dictionnaire"
    D'où ce vieux proverbe éléphant:
    Tout nu jusqu'à 100 ans!


    votre commentaire
  • Pourtant, c'était bien parti

    Mais parfois on s'ennuyait
    c'est comme ça qu'on a signé
    on s'est dit que ça partirait du bon pied comme avant
    Que ça mettrait dans nos vies un peu de piments
    le contrat est officiel,
    j'suis pas certain qu'on aurait du s'engager

    Et pourtant, nous nous aimions
    puisque rien n'était acquis
    Fallait faire attention
    de pas faire trop d'conneries
    redoubler de passion
    pour les jours un peu plus gris
    Attiser notre union
    pour partager nos vies

    Et pourtant...

    Hé, elle est partie
    celle que j'ai tant chérie
    hé, elle s'est cassée
    celle que j'ai tant aimée

    On avait des tas d'idées
    c'est pour ça qu'on a cherché
    un parti pour afficher tout grand notre idéal
    qui causerait pour nous pendant qu'on travaille
    pour mâcher nos sentiments
    C'est pour ça, au fond, qu'on s'est mis dedans

    Et pourtant nous nous aimions
    braver la mélancolie
    En pensant avec raison
    que l'on pouvait aimer la vie
    tout cela ne s'explique pas vraiment
    j'ai du mal à l'esprit, mais
    parfois j'y repense souvent
    est-ce que j'ai oublié

    Hé, elle est partie
    celle que j'ai tant chérie
    hé, elle s'est cassée
    celle que j'ai tant aimée

    Hé, elle est partie
    celle que j'ai tant chérie
    hé, elle s'est cassée
    celle que j'ai embrassée


    votre commentaire
  • A faire pâlir tous les Marquis de Sade
    A faire rougir les putains de la rade
    A faire crier grâce à tous les échos
    A faire trembler les murs de Jéricho
    Je vais t'aimer

    A faire flamber des enfers dans tes yeux
    A faire jurer tous les tonnerres de Dieu
    A faire dresser tes seins et tous les Saints
    A faire prier et supplier nos mains
    Je vais t'aimer

    Je vais t'aimer
    Comme on ne t'a jamais aimée
    Je vais t'aimer
    Plus loin que tes rêves ont imaginé
    Je vais t'aimer je vais t'aimer

    Je vais t'aimer
    Comme personne n'a osé t'aimer
    Je vais t'aimer
    Comme j'aurais tellement aimé être aimé
    Je vais t'aimer je vais t'aimer

    A faire vieillir à faire blanchir la nuit
    A faire brûler la lumière jusqu'au jour
    A la passion et jusqu'a la folie
    Je vais t'aimer je vais t'aimer d'amour

    A faire cerner à faire fermer nos yeux
    A faire souffrir à faire mourir nos corps
    A faire voler nos âmes aux septièmes cieux
    A se croire morts et faire l'amour encore
    Je vais t'aimer

    Je vais t'aimer
    Comme on ne t'a jamais aimée
    Je vais t'aimer
    Plus loin que tes rêves ont imaginé
    Je vais t'aimer je vais t'aimer

    Je vais t'aimer
    Comme personne n'a osé t'aimer
    Je vais t'aimer
    Comme j'aurais tellement aimé être aimé
    Je vais t'aimer je vais t'aimer


    1 commentaire
  • Quand je t'ai embrassé,
    pour la première fois
    ce fut un doux baiser
    pour unir toi et moi

    mon coeur battait pour deux
    je t'aimais tant je crois
    que rien ne pouvait mieu
    m'arriver c'est pourquoi

    lorsque tu es parti
    mon ame a eclaté
    dans mes larmes mes envies
    partirent en fumée

    quand je l'ai rencontré,
    elle m'a pris dans ses bras
    je croyais retrouver
    l'amour que j'us autrefois

    son coeur battait pour deux
    Elle m'aimait tant je crois
    que ses jambes ont tremblées
    quand elle a su pour moi

    lorsque tu es parti
    mon coeur s'est arrêté
    D'amour n'a plus envie
    toujours je t'aimerai

    par moi même ;-)


    1 commentaire